https://unesea.univ-nantes.fr/medias/photo/inp-hb_1615991166438-png

INP-HB Du 1er au 5 mars, l’équipe UN e-SEA et ses partenaires de l’INP-HB se sont mobilisés sur une semaine entière d’ateliers, de formations, et de réunions de travail dans le cadre du projet Travaux Mer-CI.

L’objectif, construire la phase 2 du projet : accueil des étudiants en stage, choix d’équipements TP, système de pérennisation de la formation hybride en Technologie Marine. Les équipes pédagogiques de l’INP-HB ont aussi suivi 2 demi-journées de formation à l’ingénierie pédagogique de l’enseignement à distance.

« Initialement, nous avions prévu de nous rendre à Yamoussoukro. Mais avec les restrictions sanitaires, nous avons dû réfléchir à un autre format de travail », explique Noémie Larrouilh.

Grâce à la bonne volonté de tous, d’un côté, Franck Schoefs, Martin Sanchez, les ingénieurs pédagogiques UN e-SEA, et de l’autre, Denis Konan, directeur de l’Ecole Supérieur des Travaux Publics, Roméo Knan-Gouassi, chef de projet, et leurs équipes, se sont rendus disponibles pour assurer à distance, en ateliers virtuels, le programme de mission.

INP-HB « Nous avons travaillé selon la même méthodologie que pour organiser un séminaire sur place en Côte d’Ivoire, depuis la formulation des objectifs et du programme, jusqu’au compte-rendu et suites à donner, précise Noémie Larrouilh.  Certes, nous n’avons pas organisé de mobilités. Mais cela nous permettra, nous l’espérons, de reporter les déplacements prévus à l’automne 2021, afin de constituer une délégation conséquente pour le premier évènement de restitution du projet ». 

En parallèle de ces ateliers, les 10 étudiants du double diplôme Technologie Marine ont eux aussi, poursuivi leur programme de formation hybride, avec un premier examen surveillé en ligne, et la visite du port du San Pedro.